<-- Website in english

Membres FRS, vous utilisez du DMR446 ou dPMR446 ? Ce lien peut vous intéresser pour configurer l'ID de votre radio <---




Le DMR446
expliqué
sur UNE page



..: Petit historique de la bande 446 Mhz

En 2001, la bande PMR446 a été créée en remplacement de feu la bande RPS qui comportait alors 3 fréquences, elles-aussi logées dans la bande radio 446 MHz.

La bande PMR446 est composée de 8 canaux analogiques répartis sur le tronçon 446,0 à 446,1 Mhz.
Plus d'information sur ce site spécialisé sur les PMR446 analogiques.

En 2005, l'ETSI* conçoit une nouvelle norme, numérique et moins gourmande en bande passante, qu'elle nomme DMR. Elle est à destination première des professionnels (Taxis, Ambulances, Services municipaux, etc...) sur les bandes PMR soumises à licence. Elle permet en plus de la voix, de transmettre des données comme des SMS, des coordonnées GPS, des informations conjoncturelles, etc...

En 2007, Il est créé une extension à la bande PMR446 sans licence sur un tronçon qui sera dédié à la DMR, de 446,1 à 446,2 Mhz qui sera sans licence également.

Nous disposons donc depuis d'une bande radio unique allant de 446,0 à 446,2 dans laquelle se logent les bandes sans licence, analogiques et numériques.



..: Le DMR, c'est quoi ?

Le DMR (Digital Mobile Radio) est le nom donné à l'ensemble des moyens de transmissions numériques de la voix et des données disponibles sur les bandes VHF/UHF professionnelles. Ceux-ci ont été conçus et mise en oeuvre par ETSI*.
Ces moyens autorisent le transport de la voix et des données de manière simultanée sur une seule et même fréquence.

Le DMR se décline en plusieurs versions (appelée Tier) qui offrent un panel d'options suivant les besoins de l'utilisateur final.

DMR Tier I
Le plus simple, il regroupe les transmissions en FDMA (Multiplexage Voix/données par la divison du canal en deux parties distinctes (canal de 12,5Khz coupé en deux canaux plus étroits de 6,25hz chacun) et sans licence. La puissance d'émission apparente rayonnée est limitée à 500mW et les antennes doivent être indissociales des portatifs car c'est dans ce Tier qu'est regroupé l'ensemble des communications de la bande PMR446 numérique (dPMR446 et DMR446). Elle doit se conformer aux spécifications technique de la directive ETSI-TS-102-490.

DMR Tier II
Il n'est autorisé que sur les fréquences avec licence car il fonctionne en TDMA, qui est un multiplexage voix/données par la division du temps de transmission en deux parties. La création de relais est possible.
Nous évoquerons le TDMA dans le paragraphe suivant car il va nous intéresser.

DMR Tier III /// Ne sera pas développé dans ce site
Il s'utilise de la même manière que le Tier II mais permet l'utilisation de plusieurs fréquences comprisent entre 60 et 900 Mhz. La transmission de SMS complexes. La création de relais est possible ainsi que l'utilisation de relayage via IP4 et IP6.

Suivez nous en direct sur Twitter @DMR446

..: Le DMR446, c'est quoi alors ?

Le DMR446, c'est donc l'association de la qualité des transmissions numériques en phonie à la bande gratuite et sans licence des PMR446.
Comme il a été précisé dans le premier paragraphe, la bande DMR446 a été allouée pour le moment sur la seconde partie de la bande PMR446, soit de 446,1 à 446,2 Mhz.
Des travaux sont à l'étude avec l'OFCOM pour corriger l'arrêté et adapter le texte afin que toute la bande PMR446 (446,0 à 446,2 Mhz) soit autorisée en transmission numérique et analogique. Il faudra attendre pour cela le 1er Janvier 2018.

Nous avions vu plus haut que seul le numérique Tier I était autorisé sur la bande PMR446 en FDMA. Aussi, pour s'y conformer, les constructeurs se sont adaptés à la directive et ont créé des portatifs capables de supporter la transmission numérique de la voix ou des données sur une bande passante plus petite (6,25Khz au lieu de 12,5Khz) en créant un codec performant (AMBE+2).
Les premiers portatifs en FDMA et préprogrammés sont apparus aux alentours de 2007 et disposaient de 16 canaux répartis sur la fameuse bande allant de 446,103125 à 446,196875 Mhz.

A l'heure actuelle, ceux-ci sont toujours d'actualité et occupent tout le spectre de la bande autorisée comme le montre le tableau ci-dessous.

Canal dPMR Fréquence en Mhz
1 446,103125
2 446,109375
3 446,115625
4 446,121875
5 446,128125
6 446,134375
7 446,140625
8 446,146875
9 446,153125
10 446,159375
11 446,165625
12 446,171875
13 446,178125
14 446,184375
15 446,190625
16 446,196875

Plus d'infos sur les dPMR446 sur http://www.dpmr446.fr


Les appareils étaient chers et bien souvent incompatibles les uns avec les autres. Chaque constructeur déposant son propre codec ou modifiant de peu l'AMBE+2 pour en faire un incontournable qui obligerait l'utilisateur à acheter tous les modèles dans son réseau. Aucun standard ne s'est donc réellement différencié, et le numérique en PMR446 n'a jamais vraiment perçé.

Le constructeur HYTERA, profitant de sa ligne de fabrication unique en numérique et souhaitant profité d'un potentiel marché juteux de numérique pour le grand public, a donc imaginé une solution alternative qui permettrait de contourner la directive européenne imposant les transmissions en FDMA.

En effet, le fournisseur de produits portatifs et mobiles, très implanté sur le marché de la DMR Tier II dédiée aux professionnels a imaginé de fabriquer les premiers portatifs numériques sans licence (PD365LF, PD505LF et PD355LF) en utilisant cette technologie "prohibée" sur les fréquences PMR446 (car faisant partie du Tier II).

Pour ce faire, et afin de ne pas créer une ligne de production spéciale en dPMR (donc en FDMA), HYTERA a adapté la technologie TDMA en utilisant la possibilité d'émettre sur les deux slots à la fois (Mode PSEUDO-TRUNK).
Le problème était donc réglé. La bande passante dans sa globalité (12,5 Khz) était utilisé et sur les deux slots de communication (voir schéma de droite).


Ci-dessus, un croquis qui reprend les différences entre l'analogique, le FDMA et le TDMA.


Schéma qui montre le TDMA tel qu'il doit être sur les fréquences autorisées et le TDMA tel qu'il est proposé par HYTERA pour fonctionner sur la bande PMR446 Numérique (446,1 à 446,2 Mhz)



Un portatif Hytera DMR446 sans licence devra donc être programmé sur 8 canaux seulement comme sur le tableau ci-dessous afin d'être conforme à la directive européenne sur les transmissions numériques en PMR446.

POUR ETRE CONFORME PMR446 NUMERIQUE EN TDMA

Canal Slot utilisé Fréquence
01 DMR Slot 1 446.10625
02 DMR Slot 1 446.11875
03 DMR Slot 1 446.13125
04 DMR Slot 1 446.14375
05 DMR Slot 1 446.15625
06 DMR Slot 1 446.16875
07 DMR Slot 1 446.18125
08 DMR Slot 1 446.19375

Vous pouvez choisir le TalkGroup qui vous plait.
Par convention, chez les Radioamateurs, le TG pour le simplex est le TG99 et le Code Couleur 1


Membres FRS, vous utilisez du DMR446 ou dPMR446 ? Ce lien peut vous intéresser pour configurer l'ID de votre radio <---

Tout autre portatif programmé avec une alternance des slots, et donc sur 16 canaux, fonctionnera très bien mais ne sera pas conforme à la norme PMR446 numérique.

NON CONFORME POUR LE PMR446 NUMERIQUE

Canal Slot utilisé Fréquence
01 DMR Slot1 446.10625
02 DMR Slot2 446.10625
03 DMR Slot1 446.11875
04 DMR Slot2 446.11875
05 DMR Slot1 446.13125
06 DMR Slot2 446.13125
07 DMR Slot1 446.14375
08 DMR Slot2 446.14375
09 DMR Slot1 446.15625
10 DMR Slot2 446.15625
11 DMR Slot1 446.16875
12 DMR Slot2 446.16875
13 DMR Slot1 446.18125
14 DMR Slot2 446.18125
15 DMR Slot1 446.19375
16 DMR Slot2 446.19375


..: Le DMR446 fonctionne t-il mieux que le PMR446 ?

Indéniablement, le DMR apporte des améliorations considérables pour l'utilisateur comme par exemple :

– Une communication numérique sans souffle
– Une qualité sonore identique du début à la fin de la zone de réception
– Une autonomie plus importante, estimée à un gain de 20 à 30% de temps supplémentaire
– Envoi de messages textes préprogrammés ou écrits (suivant le portatif utilisé)

Dans le shéma ci-dessous, vous remarquerez que la qualité du son de la communication est optimale et continue sur toute la durée de la communication, quelle que soit la distance et jusqu'à la limite ultime de la portée de l'émetteur.
Avec un portatif analogique, la qualité sonore aurait décliné au fur et à mesure jusqu'à ne plus être audible du tout et ce même s'il restait encore un peu de signal de réception.






Conception Web : Volodia © 2015 // En ligne depuis le 05/04/2015 //


compteur web gratuit sans pub